Orientations

Dans les diverses traditions magiques, nous retrouvons des orientations, cartographies, calquages du monde spirituel par rapport au paysage physique. Pour la plupart, cela consiste à définir un angle sanctifié en se basant sur les quatre points cardinaux, le ciel (voûte céleste) et le monde souterrain (Chtonos). A partir du moment où ce centre (physique, mental et spirituel) est établi, nous pouvons percevoir et observer l’univers déployé.

Les éléments (air, feu, eau, terre) et totems sont ainsi assignés à ces directions en fonction de  l’expérience et de la tradition afin d’interagir avec des réalités non physiques. Évidemment et naturellement, nous rencontrons différents systèmes assignations et symboles suivant la culture et histoire du peuple donné. Dans les traditions occidentales – en prenant une boussole, nous assignons par point cardinal un élémental que ce soit l’air, le feu, la terre ou l’eau. L’attribution d’un tel élément (ou totem) à un tel angle dépend de la tradition et est le sujet d’un débat et d’une controverse de plus houleuse.

Dans ce papier, nous allons examiner quatre systèmes d’assignations d’élémentaux les plus courants. Ceux-ci ont des noms différents, mais à des fins de discussion, nous allons recourir à la terminologie suivante: 1) Paysage (l’individu se trouve dans un paysage, géographie donnée), 2) Hermétique (du point de vue hermétique), 3) Astrologique (en se basant sur le zodiaque), et 4) Nord (l’individu se trouve dans l’hémisphère nord où au pôle nord).

Système Nord Est Sud Ouest
Paysage ? ? ? ?
Hermétique Terre Air Feu Eau
Astrologique Eau Feu Terre Air
Nord Air Feu Terre Eau

L’un des arguments contre l’utilisation de ces systèmes d’assignation par points cardinaux est le fait qu’ils proviennent d’une région donnée et ne s’applique qu’à cette région. Cependant, ceci n’est pas tout à fait exact. Si tel était le cas, nous retrouverions beaucoup plus de continuité dans les traditions locales et moins d’écarts entre les groupes autochtones vivant dans de paysages similaires. Par exemple dans les PGMs (Papyrus Graecae Magicae),  compilation de rituels et sorts gréco-égyptiennes, nous trouvons différentes orientations – en fonction des dieux invoqués et du but du travail magique. Sur le continent africain ou américain, nous trouvons des tribus voisines qui utilisent des systèmes différents en dépit du fait qu’ils vivent dans des paysages identiques. Par contre l’orientation et attribution par quart du sud de l’Angleterre est identique au centre de l’Égypte. En tant que tel, nous devons rester ouverts à toutes les possibilités – que malgré les différents paysages et orientations, ces derniers contiennent un enseignement ésotérique qui va au-delà et ne dépend pas du paysage géographique.

Néanmoins, je crois qu’il y a des systèmes intimement liés à la géographie et au climat local. Cependant, je crois aussi que certains de systèmes les plus connus d’attribution/quartier se rapportent à certains enseignements universelles (symboles) résultant des interactions entre la terre et le ciel – interactions et modèles perceptibles de tout endroit sur cette planète. Ceux- ci n’étant pas basés sur la géographie comme certains le prétendent, ils peuvent donc être appliqués partout, étant donné que le praticien prenne en compte la latitude nord-sud pendant ses rituels. (Voir Mouvements antihoraires dans la magie hermétique)

Paysage :

Paysage est le terme générique pour un système basé et dicté par la géographie et le climat locale. Ce système ne dispose pas de correspondances définies et reposent sur les caractéristiques du paysage physique et spirituel qui entourent le praticien. Exemple, quelqu’un qui vit dans le nord-est du Canada trouvera que les esprits de l’eau sont les plus forts à l’est car ils émergent de l’océan Atlantique. Sans doute dans une autre partie du monde, une montagne, forêt, lac et grâce à une boussole, nous puissions nous orienter et établir nos quadrants. Dans le sens chamanique, ce système repose entièrement sur l’esprit du lieu afin de déterminer la toile d’interaction entre le paysage physique et le spirituel.

Pas beaucoup besoin d’en rajouter, le système paysage est entièrement basé sur les relations personnelles du praticien avec les esprits du lieu (terre). La seule exigence ici, est de prendre contact avec Genius loci (esprit du lieu) – leur demander qu’il(s) vous révèle(nt) les influences des élémentaux. Une pratique courante est d’entreprendre un voyage spirituel vers chaque quadrant ou portes, de les visualiser et de se projeter vers elles. Les élémentaux rencontrés au cours de ce voyage seront identifiés comme gardien(s) du quadrant en question.

Hermétique :

En hermétisme, nous plaçons l’élément Air à l’Est, le Feu au Sud, à l’Ouest, l’Eau, et la Terre au Nord. Ce système a été largement popularisé à la fin du 19ème siècle par l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn et a été adoptée par divers groupes cérémoniels.

De la tour de garde de la Wicca aux rituels du pentagramme de cérémonies magiques, ces correspondances des éléments aux quadrants sont les plus courantes dans les traditions occidentales d’aujourd’hui. Alors que les critiques de ce système pleuvent – comme étant une invention des magiciens des loges maçonniques, il semble y avoir un précédent quant à cette attribution – dans la tribu dogon de l’Afrique de l’Ouest ainsi que dans les PGMs. Une invocation mettant en scène les diverses formes du dieu soleil dans le PGM II. 64-183 fournit un aperçu de la façon dont certains magiciens à la fin de l’antiquité assignaient les éléments  aux quadrants:

quart1elemental_quadrants

sense

PGM II. 106-113

Bien que ces attributions soient suggestives, elles semblent correspondre à celles formulées par les hermétistes. Le Sud se voit attribué le Feu symbolisé par un faucon avec « chaleur brûlante », l’Ouest est l’eau avec un crocodile ayant la queue d’un serpent qui envoie des «pluies et neiges » et à l’Est, on trouve un dragon ailé « avec un diadème d’Air » Nous pourrions avoir un doute quant à l’attribution au quartier Nord, mais il semble correspondre au personnage du dieu enfant Harpocrate (Har-pa-khered) assis sur la fleur de lotus, mais étant donné que les autres quadrants se sont déjà vu assignés un élément, nous pouvons supposé qu’il correspond à la Terre, ou plus précisément au soleil qui renaît de la terre.

Sunpath_northernHemisphere

En effet, ces assignations aux quadrants sont très étroitement liées à la trajectoire que le soleil accomplit et au récit mythique du dieu tué et qui renaît. L’Est est le lieu du lever du soleil, la naissance, la vie et le premier souffle « Air » du nouveau-né. Le Sud, le midi est le quadrant du Feu, puissance – le soleil de midi brûle, c’est le moment le plus chaud et plus brillant de la journée, enfin ce feu est éteint (meurt, occire) dans le royaume de l’Eau à l’Ouest, l’occident. Au cours de la nuit, le soleil ou notre héros solaire voyage dans le monde souterrain, sous la Terre, dans le quadrant nord, septentrion et à l’aube, il renaît à l’orient, l’Est. Ce récit mythique est d’une extrême importance dans les traditions qui emploient le système Hermétique d’assignation – le tracé du cercle dans le sens horaire est une reconstitution, mise en scène rituelle de ce drame. Bien sûr, les hermétistes de l’hémisphère Sud doivent intervertir les assignations sud/nord et tracer le cercle dans le sens antihoraire.

Astrologique :

Les attributions astrologiques aux quadrants sont couramment utilisées dans les traditions occidentales. Publié par Henri Cornelius Agrippa dans ses quatre livres de philosophie occulte en 1531, ce système est utilisé dans le symbolisme maçonnique et dans la magie cérémonielle traitant du macrocosme et des énergies planétaires. Ce système d’attribution aux quadrants se retrouve également dans les traditions magiques des grimoires salomoniques. D’Agrippa aux grimoires de St. Cyprien « Clavis Inferni » et dans le calendrier magique nous trouvons le système d’attribution d’un Archange/Roi et d’un élément par quadrant astrologique.

Direction Élément Animal Signe Archange Roi
Nord Eau Aigle Scorpion Gabriel Egyn
Est Feu Lion Lion Michael Oriens
Sud Terre Taureau Taureau Uriel Amaymon
Ouest Air Homme Verseau Raphael Paymon

Ce système d’attribution des correspondances par point cardinal est basé sur les constellations du zodiaque. Ces correspondances : l’Eau pour le Nord, le Feu à l’Est, la Terre pour le Sud, et l’Air à l’Ouest étaient correctes à l’équinoxe de printemps au cours de l’Aion, ère du Bélier (c 2150 av. J.-C -. 1 apr. J.-C) et les seront au cours de l’âge, ère futur du Sagittaire – l’animal et le signe attribués à l’Est, nous font plutôt penser à l’ère de Lion (c 10500 av. J.-C -. 8000 av. J.-C). Le lion (Lion), l’aigle (Scorpion), l’homme (Verseau) et le taureau (Taureau) sont des symboles utilisés dans les traditions ésotériques occidentales que nous retrouvons également dans le tarot, la XXIème carte, le monde, dans les bannières de la franc-maçonnerie ainsi que dans la vision du char de Dieu d’Ézéchiel.

Alors que je regardais, un vent impétueux est arrivé du nord, ainsi qu’une grande nuée et une gerbe de feu. Tout autour, une lumière rayonnait. Au centre, il y avait comme un éclat étincelant qui sortait du milieu du feu. Au centre encore, quelque chose ressemblait à quatre êtres vivants. Leur aspect était proche de celui des hommes. Chacun d’eux avait quatre visages et quatre ailes. Leurs jambes étaient droites, et leurs pieds pareils aux sabots d’un taureau. Ils étincelaient comme du bronze poli. Ils avaient des mains d’homme sous leurs ailes, sur les quatre côtés. Sur les quatre côtés, il y avait aussi leurs visages et leurs ailes, ceci pour chacun des quatre êtres vivants. Leurs ailes se touchaient l’une l’autre. Ils se déplaçaient sans dévier, chacun allait droit devant lui. 10 Un de leurs visages ressemblait à celui des hommes, mais tous les quatre avaient aussi une face de lion à droite, une face de taureau à gauche et une face d’aigle.                                                                      Ezekiel 1: 4-10

astrological_elemental_correspondences

man

Les constellations citées ci-haut parlent d’un âge d’or, l’ère du Lion, âge mythique intimement liée au moment où les dieux marchaient sur la terre, instiguant ainsi l’éveil spirituel de l’homme du néolithique.

man2monde

Nord :

Pour la plupart des pratiquants ésotéristes, ce système d’attribution que j’ai nommé Nord va leur paraître étrange. Nous retrouvons ce système dans les groupes ésotériques suivant les écrits de Robert Cochrane, le Clan de Roebuck et de Tubal Cain, fondé en 1734. Les attributions aux 4 points cardinaux sont les suivantes : Air au Nord, le Feu à l’Est, la Terre au Sud et l’Eau se trouve à l’Ouest.

Examinons ensemble toute la beauté et la logique de cet arrangement. Tout d’abord, bien que l’on nomme ce quadrant Nord, on peut aussi l’appelé septentrion (Du latin Septentrio, de septem (« sept ») et triones, pluriel de trio (« bœuf de labour »), désignation latine de la Grande Ourse, constellation circumpolaire de l’hémisphère Nord composée de sept étoiles.) – une référence claire au pôle nord autour duquel toutes les étoiles tournent.

CelestialPoles_ShamanicAxis

L’axe polaire autrement appelé axis mundi – le pôle nord (NCP) et le pôle sud (SCP) sont les 2 composantes de l’espace où se déroule notre rituel – nous relions de ce fait la voûte céleste, royaume des dieux à la Terre (χθών, khthốn). Les traditions qui utilisent ce système mettent l’accent sur le voyage du chaman, vol de la sorcière ou du praticien le long de cet axe à la rencontre de différents royaumes des esprits au cours de leurs rituels.

Pour les praticiens se trouvant dans l’hémisphère nord, le pôle nord est au-dessus de leur têtes ou à l’horizon et l’élément que l’on remarque au-dessus de nous est l’Air (Éole), élément le moins dense qui nous relie au royaume des dieux (Ouranos). Par contre sous nos pieds se trouve le pôle sud qui correspond à la Terre, aux enfers.

Dans ce système, l’élément actif est le Feu qui se trouve à l’Est, à l’Orient (Du latin oriens (« levant, orient »), participe présent de orior (« naître, surgir, se lever, paraître ») place où tous corps célestes se lèvent – l’élément passif est l’Eau, situé à l’Ouest, place où les étoiles et les planètes se couchent. Ainsi l’axe nord-sud relie le ciel(Air) à la Terre – union du subtil + positif au dense négatif. L’axe est-ouest représente le voyage initiatique et la connaissance des mystères de la vie/lumière (Feu) et de la mort/sombre(Eau).

northern_quarters_sensoryquatrant

Les praticiens de ce système remplacent parfois (dépend du lieu où se déroule la cérémonie) les symboles classiques, Air, Feu, Terre et Eau par le Ciel, Soleil, la Pierre et la Mer. Toutefois et quelque peu ironiquement, à la différence du système «classique» hermétique, le système Nord maintient une interaction entre les qualités sensibles des éléments, tel que énoncé par Aristote. Le Feu se trouve entre Air et de la Terre, Air est entre le Feu et l’Eau, l’Eau est entre Air et la Terre et la Terre est entre l’eau et le Feu. Cet ordonnancement permet une attribution correcte aux  4 points cardinaux, des qualités sensibles du chaud, sec, froid et humide. Le Feu est chaud et sec, l’Air est chaud et humide, l’Eau est humide et froide et la Terre est froide et sèche.

Dernières pensées :

Par ce papier, j’espère avoir offert un aperçu décent de quelques-uns de système d’attribution des éléments des traditions occidentales. J’ai à un moment ou un autre utilisé tous ces systèmes avec succès et les explications que je donne ici découlent de mes propres expériences. Pour moi, chaque système a donné lieu à une nouvelle expérience – une perspective nouvelle du paysage spirituel et une meilleure compréhension de l’interaction entre la terre et le ciel.

En général, le système hermétique et astrologique d’assignation des éléments aux quadrants  font référence à la course du soleil – son voyage apparent soit dans le ciel ou à travers le zodiaque. Il démontre une préoccupation au temps cyclique manifesté par le cycle solaire et saisonnier ainsi que par le cycle de précession des ères astrologiques. Le récit mythique mise en scène est du héros solaire – son voyage initiatique de la vie vers la mort et la renaissance. Le système hermétique et astrologique est utilisé dans plusieurs loges comme dans la Golden Dawn – par les rituels du Pentagramme et de l’Hexagramme, les initiés apprennent à distinguer les deux systèmes au niveau ontologique (microcosme et macrocosme).

D’autre part, le système Nord est basé sur la nuit. Il met accent sur le pôle nord – une focalisation sur l’axe nord-sud, en opposition au système est-ouest. Il met en exergue l’axe polaire qui relie le royaume céleste au royaume terrestre ou chthonien et au voyage du praticien le long de ce dernier. Ce système est en contradiction avec le système hermétique ou astrologique, dû au fait qu’ils évoquent les esprits sur le plan terrestre au sein du cercle ainsi tracé. Une autre différence majeure est que ceux qui utilisent le système Nord débutent leurs rituels par le point cardinal Nord – en opposition à l’Est pour les hermétistes.

Le système Nord est certainement unique car il représente un changement radical par rapport aux autres systèmes. Ce système nécessite un changement fondamental dans la perspective et dans l’orientation et sera en désaccord avec presque tous les écrits sur les éléments et les directions. Il y a cependant une élégance indéniable et une qualité dynamique car dans ce système que je trouve très attrayant – les éléments se succèdent  dans un ordre naturel l’un dans l’autre et les polarités sont équilibrées sur l’axe nord-sud et est-ouest.

Je recommanderais au praticien débutant de choisir un système et de s’y tenir pendant au moins un an, la cohérence est la clé du succès. Changer de système entraîne un changement de perspectives – si nous le faisions trop souvent sans nous enraciner pleinement dans un système ou d’un autre nous perdrions complètement l’image, la vision de l’ensemble. Cela dit, je crois fermement que nos chemins de vie se déroulent devant nous et que les esprits vont de toute façon nous guider vers un système meilleur en adéquation avec notre personnalité – si toutefois, ces esprits nous conseillent et nous conduisent vers le changement – vers une  nouvelle expérimentation. Quand cela advient, nous devons saisir cette opportunité dans notre voyage de vie, même si cela consiste à changer notre perspective – car réorienter notre point de vue amène à des révélations inattendues et profondes.

Orientations étant un sujet à controverses, ne manquez pas de lire : Mouvements antihoraires dans la magie hermétique.

 

 


Thanks to Leonardo Drakon – You can read an English version at : http://voces-magicae.com/2015/09/02/elemental-quarters/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s