Hécate dans les papyrus grecs magiques

 Quelqu’un parmi les humains offre-t-il, selon les rites sacrés, un sacrifice expiatoire, c’est Hécate qu’il invoque; à celui-là viennent aussitôt la grandeur et la fortune, dont la puissante Hécate reçoit favorablement les prières. -Hésiode. La Théogonie, 415 – 420

hekate_antalya1

Aucune divinité n’a tissé et ne tisse des liens si étroits, si intimes avec les magiciens et sorcières qu’Hécate dans ces diverses manifestations. Étant la véritable patronne de la magie et de la sorcellerie – Déesse de la liminarité, Hécate incarne et représente depuis des millénaires les mystères sacrés et les arts ésotériques. La plupart des érudits retracent le culte d’Hécate à la pré-histoire dans la région d’Anatolie ou de Thrace.[1] Son plus grand centre de culte se situait dans le Sud-Ouest Anatolien, à Carie où il semblerait qu’elle était honorée comme la Grande Déesse d’Asie-Mineure.[2] Malgré ses origines, elle rentre dans la mythologie grecque avec un prestige et un pouvoir inégalé. Elle est identifiée comme l’un des «anciens dieux», un Titan né d’Astéria (titan de la nuit étoilée) et Persès (titan de la destruction) – aussi tôt elle est acceptée et honorée par les Dieux de l’Olympe. La première mention d’Hécate est dans la Théogonie d’Hésiode (8ème siècle av. J.-C) où elle est grandement favorisée par Zeus – elle conserve souveraineté sur la terre, le ciel et la mer, et cela même après que les Titans furent renversés.[3] Elle devient la déesse protectrice des orateurs populaires au sein des assemblées; elle donne dans la bataille la victoire au guerrier qu’elle a choisi; elle s’assied auprès des rois au tribunal de justice; elle seconde la vaillance des athlètes; ou bien encore elle dirige les navigateurs sur les flots, protège les chasseurs, avec Hermès préside au bon état comme à la multiplication des troupeaux; enfin elle prend soin de la naissance et de la croissance des jeunes enfants. Durant la période hellénistique et par son insertion dans les croyances et les pratiques de l’orphisme, elle acquière un rôle dans le rite de passage. C’est durant cette période qu’elle nous est présentée comme une Déesse des esprits à caractère chthonien, lunaire et nocturne. Elle devient intimement associée aux pratiques de nécromancie et aux oracles des morts (ψυχαγωγία et γοητεία).[4] Au 2ème siècle, le rôle d’Hécate est de nouveau redéfini dans la tradition métaphysique des oracles chaldéens.[5] Cette Hécate, chaldéenne  est une entité supérieure de l’univers manifesté identifié comme Amina Mundi dans la cosmologie néoplatonicienne. Elle apparaît comme l’intarissable aspect féminin du divin – toujours présente, établissant le destin, salvatrice de l’humain.Hekate

Les Papyrus Grecs Magiques nous donne un aperçu de valeur inestimable quant à la façon dont les magiciens, les prêtres et les sorciers de l’antiquité abordaient et interagissaient avec cette redoutable et mystérieuse Déesse. Nous constatons que les rituels sur Hécate sont un mélange d’éléments de la fin de la période hellénistique et Chaldéenne…on peut même dire que la Grande Déesse Anatolienne brille de tout feux au travers ces derniers.  Dans les PGMs, pratiquement toutes les autres Déesses grecques sont confondues à elle. Parmi les plus importantes, Séléné, Artémis et Perséphone qui ont un aspect Hécatien quand elles obtiennent autorité respectivement sur les cieux, la terre et le royaume chthonien. En cherchant toutes les occurrences du nom Hécate ou Eκάτη dans les Papyrus Magiques Grecs (PGMs) -au format électronique, nous obtenons les épiclèses associées à cette Déesse.[6][7][8][9][10][11]

PGM III. 1-164
ἂρκυια Arkuia Fileuse de toile, piégeuse
νεκυῖα Nekuia Déesse de la mort, Maîtresse de cadavres
PGM IV. 1390-1495
τρικάρανε (ος) Tri karanos Trois cranes/têtes
νυχία Nychia Nocturne
κλειδοῦχε (ος) Kleidouchos Porteuse des clés
πυριδρακοντόζωνε (ος) Pyri drakonto zônos feu  dragon ceinture
ἐνόδια (ος) En odia De la croisée des chemins
κύων μέλαινα Kyon melaina Chien noir
χθονία (ος) Chthonia Chthonienne
PGM IV. 2241-2358
ταρταροῦχε (ος) Tartarouchos De Tartare
φωτοπληξ Phôto plêx Qui frappe de sa lumière
στρατηλατις Stratê Latis Guide des armées
ακτινοχαιτις Aktino chiatis Avec des rayons pour cheveux
λυκω Lyko Loup
φῶς Phos Lumière
παιώνια (ος) Paiônios Relatif à Péan, guérisseuse
πολυκλείτη (ος) Polyclète Célèbre
προμηθική (ός) Promêthikos Prévoyante
νύσσα Nyssa Aiguillonne
ποδάρκη Podarkê Secourant du pied
ἂμβροτε (ος) ambrotos Immortelle
ἂλκίμη (ος) Alkimos Puissante
περσία Persès De Persès
νομαίη (ος) Nomaios Pastorale
χρυσοστεφής Chryso stephês D’or couronné
πρέσβειρα Presbeira Ancienne
σκοτείη (ος) Skotios Sombre
Βριμώ  Brimô En colère, Terrifiante
φαεννώ Phaennô Brillante
δείχτειρα Deichteira Indicatrice
εἰδωλίη (ος) Eidôlios Fantôme, idole
ἰνδάλιμη (ος) Indalimos Épithète de Sélène, belle
αὐτοφυής Autophy ês Auto-génération
βαριδοῦχε (ος) Baridouchos Titulaire de la barque
αἰζήιη (ος) Aizêiοs Vigoureux
ὀξυβόη Oksy boê Cris strident
ἂρκυια Arkuia Fileuse de toile, piégeuse
χαροπή (ός) Charopos Féroce
πάγγαιη (ος) Pan gaios Partout dans le monde
σώτειρα Sôteira Salvatrice
κλωθαίη Klôthaiê Tisse le fil de la vie, du destin, voir Clotho
πανδώτειρα Pan dôteira Celle qui donne tout
ἀγλαή (ός) Aglaos Radiante
ἀρηγέ (ός) Arêgos Aidante
κύδιμη (ος) Kydimos Glorieuse
ἂγια Agia Sainte, sacrée
λιπαροπλόκαμε (ος) Liparo plokamos Brillamment tressé
ζαθείη Za theiê Divine
τερψίμβροτε (ος) Terpsim brotos Enchanteresse d’hommes, celle qui ravit les mortels
χρυσῶπι (ς) Chrysôpis D’or
λοχιάς Lochias Protectrice de naissance, Déesse de la grossesse
τλητή (ος) tletê Patiente
ἀτάσθαλη (ος) Atasthalos Prétentieuse
δαιδάλη (ος) Daidalos Rusée
ἰοχέαιρα Io cheaira Lanceuse de flèches
δράκαινα Drakaina Dragonne, serpentine
PGM IV. 2441-2621
ίοχέαιρα Io cheaira Lanceuse de flèches
ἐλαφηβόλε (ος) Elaphê bolos Chasseuse de cerfs
νυκτοφάνεια Nykto phaneia Brillante la nuit
τρικάρανε (ος) Tri karanos Triple crâne/tête
τρίκτυπε (ος) Tri ktypos Trois coups, sons
τρίφθογγε (ος) Tri phthoggos Triplement exprimé
θρινακία Thrinakia Trois fois souligné, de trois extrêmes
τριαύχενε (ος) Tri auchenos Trois cous
τριοδῖτι (ς) Tri oditis Trois façons, sur les trois routes
τριπρόσωπε (ος) Tri prosôpos
Triple face
μάκαιρα (ρος) Makaira pos Bénie
θηροκτόνε (ος) Thêro ktomos Tueuse de bêtes
νυχία (ος) Nychia Nocturne, Déesse de la Nuit
δασπλῆτις Dasplêtis Horreur, affreuse
πολυώδυνε (ος) Poly ôdynos Plusieurs douleurs, celui qui souffre beaucoup
νυκταιροδύτειρα Nyktairo dyteira Lever et coucher de la nuit
τριώνυμε (ος) Tri ônymos Trois fois nommée
άβρονόη Abro noê D’esprit gracieux
φοβερα (ός) Phoberos Terrible, inspirant la peur
κερατῶπι (ς)  Keratôpis Face cornue
ταυρόμορφε (ος) Tauro morphos Forme du taureau (ayant)
φωσφόρε (ος) Phôs phoros Porteuse de lumière
ίπποπρόσωπε (ος) Ippo prosOpos Face de cheval
κυνολὐγματε (ος) Kuno lygmatos Qui hurle comme un chien
λὐκαινα Lykaina Louve
χθόνια (ος) Chthonia Chthonienne
ἂγια (ος) Agia Sacrée, Sainte
μελανείμων Melane imôn Habillée en noir
παγγεννήτειρα Pag gennêteira Mère de tous
ἐρωτοτόκεια Erôto tokeia Porteuse d’amour,  Aphrodite en tant que mère d’Éros
λαμπάδια (ος) Lampadios Porteuse de lampe
φαέθω Phaethô Radiante
ἀστροδία Astrodia Chemin des étoiles
δᾳδοῦχε (ος) Dadouchos Porteuse de flambeau
οὐράνια (ος) Ourania Céleste
πυρίπνου (ος) Pyri pnoos Reniflant du feu
τετραοδῖτις Tetra oditis De quatre façons, quatre routes, rond point
τετραπροσωπινή (ός) Tetra prosôpinos Quatre faces
τετραώνυμε (ος) Tetra ônymos Quatre fois nommée
λιμενῖτις Limenitis Déesse du port
ἐνόδια (ος) En odia De la croisée des chemins
νερτέρια (ος) Nerterios Infernale, souterraine
ὀρίπλανε (ος) Ori planos Planant sur la montagne
αἰώνα (ος) AiOnos Éternelle
βύθια (ος) Buthios Abyssale, fond de la mer
σκότια (ος) Skotia Sombre
βασίλεια Basileia Reine
δεινή (ος) Deinos Terrible
πανοπαῖα Pan opaia Voit tout
παρθένε (ος) Parthenos Vierge
ταυροδράκαινα Tauro drakaina mi-taureau/mi-serpent
ίπποκύων  Ippo kyôn mi-cheval/mi-chien
κραταιή (ος) Krataios Puissante
PGM IV. 2708-2784
γιγάεσσα Gigaessa Géante
μεδέουσα (ων) Medeousa Protectrice
ἂδμητη (ος) Admêtos Indomptable
χέαιρα Io cheaira Lanceuse de flèches
περσία Persia De Persès
φροῦνε (ος) Phroune Grenouille
εὐπατέρεια Eu patereia Bon père (ayant)
δαδοῦχε (ος) Dadouchos Porteuse de flambeau
ήγεμόυη Hêgemoye
Hégémonie, reine
κατακαμψυψαύχενε (ος) Kata kampsyps aychenos Tordant le cou fier
ἐπίσκοπος Episkopos Tutrice
σκυλακάγεια Skyla kageia Guide des chiens
ἐνόδια (ος) En odia De la croisée des chemins
πανδαμάτειρα Pan damateira Toute puissante, Maîtresse
τρικάρανε (ος) Tri karanos Triple tête
φωσφόρε (ος) Phôs phoros Porteuse de lumière
έλλοφόνα (ος) Ello phonos Tueuse de faon
δολόεσσα (ις) Doloessa Astucieuse
πολύμορφε (ος) Poly morphos Polymorphe
πυρίπνον (ος) Pyr ipnos Reniflant du feu
τριοδῖτι (ς) Tri oditis De trois façons, sur les trois routes
παρθένε (ος) Parthenos Vierge
πολυώνυμε (ος) Poly ônymos Plusieurs noms (ayant)
φυλακa (ή) Phylakê Gardienne
βοῶπι (ς) Boôpis Œil de vache
πυρίφοιτε (ος) Pyr iphoitos Marche sur le feu
ῤηξιπυλη Rêksi pylê Briseuse de porte, barrière
πυρίβουλε (ος) Pyriboulos Conseilleuse de feu
ῤηξιχθων Rêski chthon Jaillissante de la terre
πασικράτεια Pasi krateia Tout-puissante, qui domine tout
παντρέφω Pan trephô Qui nourrit tous
πασιμεδέουσα Pasi medeousa Gardienne de tous
PGM IV. 2785-2890
δέσποινα Despoina Demoiselle
τριπρόσωπε (ος) Tri prosOpos Triple face
φαεσίμβροτε (ος) Phae simbrotos Apportant lumière aux mortels
ἠριγένεια Êri  geneia Fille du matin
βασίλεια Basileia Reine
τρικάρανε (ος) Tri karanos Triple tête
πολύμορφε (ος) Polymorphos Polymorphe
νυκτίβοη (ος) Nykti boos Hurleuse de la nuit
ταυροκάρηνε (ος) Tauro karênos Tête de taureau
φιλήρεμε (ος) Phil eremos Aimant la solitude
ταυρωπος Taurôpos l’aspect du taureau(ayant)
ίοχέαιρα Io cheaira Lanceuse de flèches
τετραοδῖτις Tetra oditis De quatre façons, de quatre routes
τετραπρόσωπος Tetra prosôpos Quatre faces
τετραώνυμε (ος) Tetra ônymos Quatre fois nommée
τρικάρανε (ος) Tri karanos Trois têtes
τρίκτυπε (ος) Tri ktypos Trois sons
τρίφθογγε (ος) Triphthoggos Trois fois exprimé
θρινακία Thrinakia Trois fois souligné, trois extrêmes
τριαύχενε (ος) Tri auchenos Trois cous
τριοδῖτι (ς) Tri oditis De trois façons, trois routes
ἐλαφηβόλε (ος) Elaphêbolos Chasseresse cerf
νυκτοφάνεια Nykto phaneia Brillante la nuit
ἀθάνατος Athanatos Immortelle
καλλιγένεια Kalli geneia Bonne descendance(ayant)
πολυώνυμε (ος) Poly ônymos
Plusieurs noms
κερόεις Keroeis Cornue
ταυρῶπις Taurôpis Face de taureau
γενέτειρα Geneteira Mère
φύσις Physis Nature
παμμήτωρ Pam metOr Mère de tous
ἀέναον (ος) Aenaos Éternelle
δαμνομένεια Damnomeneia Force dominatrice
δαμασάνδρα Damas andra Dominatrice des hommes
δαμνοδαμία Damnodamia Dominatrice
λιμενῖτις Limenitis Déesse du port maritime
ἐνόδια (ος) En odia De la croisée des chemins
νερτέρια (ος) Nerteria Infernale, souterraine
ὀρίπλανε (ος) Ori planos Plane au sommet de montagne
οὐράνια (ος) Ourania Céleste
ἀϊδωναία Aidônaia Déesse de Hadès
νύχια (ος) Nychia Nocturne
σκότια (ος) Skotia Sombre
δασπλῆτις Dasplêtis Horreur, affreuse
ὀλέτις Oletis Destructrice
ὀφεωπλόκαμε (ος) Opheôplokamos Spiralée de serpents
αίμοπότις Aimo potis Buveur de sang
ζωνοδράκοντις Zôno drakontis Encerclé de serpents
θανατηγός Thanatêgos Amène la mort
καρδιόδαιτε (ος) Kardio daitos Mangeuse de coeur
φθορηγενής Phthorê genês Amène la ruine
σαρκοφάγος Sarko phagos Mangeuse de viande
ἀωροβόρος Aôroboros Dévoreuse de mort prématuré
καπετόκτυπε (ος) Kapeto ktypos Lamentations, bruits sur les tombes
οἰστροπλάνεια Oistro planeia Répand la folie, mouche qui plane
PGM IV. 2943-2966
τριοδῖτις Trio ditis De trois façons, trois routes
πανοπαῖα Pan opaia Voit tout
PGM LXX. 4-25
κὐων Kyon Chien
δράκαινα Drakaina Serpent, Dragon
ταρταροῦχος Tartarouchos De Tartare

Les hymnes et rituels des PGMs IV sont peut-être les plus révélateurs car c’est dans ces derniers où il est fait le plus mention d’Hécate. Dans ces textes, paradoxalement elle est chthonienne et céleste, effroyable et belle, infernale et divine. Elle est décrite comme ayant trois formes ou trois têtes comme il était d’usage pendant la période hellénistique, mais dans la même invocation on la retrouve aussi tétra-formé avec une tête de taureau, serpent, cheval ou chien comme elle fût décrite dans les fragments chaldéens. Hécate est saluée comme «toute puissante», «nourricière», «donnant tout» et «gardienne de tout le monde» – on voit clairement une influence chaldéenne – bien qu’elle ne perde jamais sa souveraineté sur le monde souterrain et ses aspects terrifiants et sombres. Ses épithètes sont on ne peut plus évocateurs, c’est une déesse énigmatique possédant de nombreuses formes (polymorphos) et plusieurs noms (polyônymos).hekate-tridrachm

Le tableau ci-dessous peut être utilisé comme référence par les dévots d’Hécate ou par les praticiens en magie gréco-égyptienne. J’y ai répertorié tous les rituels des PGMs (édition Betz) dans lesquelles Hécate est mentionnée et je fournis une description brève du sort.[12]

PGMs
Description
PGM III. 1-164 Sort pour déifier un chat par la noyade et en faire un talisman. Hécate est invoquée avec Hermes. Syncrétisme Hermecate.
PGM IV. 1390-1495 Sort d’amour par nécromancie (aide par ceux qui sont décedés d’une mort violente). Invocation d’Hécate (ou Hécate-Perséphone) pendant 3 jours – faire des offrandes sur le lieu des (du) mort(s). invocation plus tard de nombreuses divinités chthoniennes et offrandes.
PGM IV. 2006-2125 Nécromancie: lier un esprit du mort pour un service. Hécate est dessinée sur une feuille de lin avec 3 têtes et 6 mains, elle tient une torche dans chaque main, sur le côté droit de son visage, une tête  vache; sur le côté gauche, une tête de chien; au milieu, une fille vierge avec des sandales attachés à ses pieds.
PGM IV. 2241-2358 Hymne à la Lune décroissante. Bien que pas mentionné directement, l’hymne est sans aucun doute à Hécate (Hécate-Séléné) compte tenu des épiclèses, symbolisme, et nominae magicae.
PGM IV. 2441-2621 Série de petis sorts calomniateur (attirer vers, envoyer une maladie, détruire un ennemi, envoyer des rêves aux autres, oracle dans le rêve). Hécate est invoquée dans l’offrande avant les autres rituels. Syncrétisme avec Artémis, Perséphone, Séléné et Aphrodite.
PGM IV. 2622-2707 Rituel similaire au PGM IV 2441-2621. «Car il attire à la même heure, il envoie des rêves, il provoque la maladie, produit des visions dans le rêve, supprime les ennemis si vous inversez ce rituel». Le phylactère à porter est une magnétite sculptée en forme de coeur  – Hécate y est gravée avec une forme de croissant.
PGM IV. 2708-2784 Hymne à la pleine lune. Pétition pour avoir l’affection d’un amant, mais pourrait être utilisé pour une demande quelconque. Syncrétisme avec Artémis, Perséphone et Séléné.
PGM IV. 2785-2890 Hymne pendant les offrandes lunaires. Hécate est associé à Artémis, Perséphone et Séléné. Dans cet hymne elle a une nature chaldéenne, on la qualifie de «Mère de toutes choses». Phylatère à porter est une magnétite sculptée avec les 3 faces d’Hécate. Face du milieu est une jeune fille avec des cornes, face gauche celle d’un chien, et celle de droite une chèvre.
PGM IV. 2943-2966 Sort d’amour pour causer que l’amant reste éveillé en désir pour l’éternité. Dans ce sort, il semble que Iope (Cassiopée) est appelée afin d’exécuter l’acte sous autorité et puissance d’Hécate.
PGM XII. 1-13 La vierge de ce rituel est Perséphone, mais comme on la présente sur un carrefour tenant 2 torches, l’allusion est évidente. Dans ce rituel pour le moins étrange, le magicien contraint la Déesse à éteindre ses torches – il lui fait la promesse de les rallumer seulement quand sa requête est satisfaite.
PGM LXX. 4-25 Rite intitulé «Sort d’Hécate Ereshkidal contre la peur et la punition.» Comme indiqué dans le titre, ce sort identifie Hécate avec la Déesse sumérienne Ereshkigal. On dirait que c’est 2 sorts en 1. Le premier est pour éviter d’être pris par les autorités, dans le second, il s’agit de causer une insomnie sur une cible.
PGM XCIII. 1-6 Fragment – probablement un sort pour acquérir faveurs et victoire. Mentions d’Hécate avec offrande de sang.
PGM CXIV. 1-14 Fragment – protection contre les attaques maléfiques et contre les crises d’épilepsie. Hécate est mentionnée, bien que son rôle n’est pas évident.
PGM CXVII. Fragment d’importance historique. C’est probablement l’un des premiers papyrus de la collection, on remarque le syncrétisme de la tradition grecque et égyptienne. Probablement un sort d’amour. Hécate y est mentionnée.

 

Médée s’avance hardiment vers lui en invoquant la redoutable Hécate et priant doucement le Sommeil, le plus secourable de tous les dieux, d’assoupir le monstre. Jason la suit, non sans effroi, mais bientôt le dragon, dompté par la force du charme, abaisse ses replis menaçants et s’étend en une infinité de cercles, semblable à un flot qui se répand sans bruit sur le rivage. -Apollonius de Rhodes. Argonautiques. Chant 4. 8 à 9.

Notes:

  1. Plaide pour une origine de Thrace :Annali dell’Instituto di corrispondenza archeologica, 1830, 2ème tome, p 73 : https://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=uc1.b3033682;view=1up;seq=79
  2. Plaide pour une origine anatolienne, lire le livre de Stephen Ronan. Introduction in The Goddess Hekate (Hastings, UK : Chthonios Books, 1992) p 5 – 10.
  3. Hésiode. Théogonie 400-430, traduite par M. Patin (1892). Lire ici : http://philoctetes.free.fr/theogonie.htm
  4. La nécromancie Grecque et les influences orientales, Lire le mémoire de François Veilleux ici : http://docplayer.fr/13598479-Universite-du-quebec-a-montreal-la-necromancie-grecque-et-les-influences-orientales.html
  5. Oracles chaldaïques, livre Broché, éditeur, les belles lettres, Paris, 2003
  6. Karl Preisendanz (trans. & ed.). Papyri Graecae Magicae Die Greiechischen Zauberpapyri. (Berlin: Verlag und Druck Von B.G. Teubner, 1928). Lire ici : https://archive.org/details/Papyri_Graecae_Magicae
  7. Lexique de Luis Muñoz Delgado: Léxico de magia y religión en los papiros mágicos griegos. ici: http://dge.cchs.csic.es/lmpg/
  8. Perseus Hopper, antiquité Grecque et Romaine: http://www.perseus.tufts.edu/hopper/collection?collection=Perseus:collection:Greco-Roman
  9. Dictionnaires et Encyclopédies Académiques : http://translate.deacademic.com/
  10. Projet Homère: http://www.projethomere.com/
  11. Theodor Hopfner. Hekate-Selene-Artemis und Verwandte in den griechischen Zauberpapyri and auf den Fluchtafeln. Pisciculi. F. J. Dolger zum 60. Geburtstage, Münster; Aschendorf 1939, 125-145. Lire ici: https://archive.org/details/HekateSeleneArtemisHopfnerTheodor
  12. Hans Dieter Betz (ed). The Greek Magical Papyri in Translation: Including the Demotic Spells (Chicago, IL: University of Chicago Press, 1992).

 


Thanks to Leonardo Drakon – You can read an English version at : http://voces-magicae.com/2015/04/17/hekate-in-the-pgm/

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s